Sirop d’érable vs miel : quelles différences ?

Sirop d’érable vs miel : quelles différences ?

Sirop d’érable et miel : Véritables douceurs de la nature

Sirop d'érable vs Miel, quelles sont les différences entre le sirop d'érable et le miel

Le sirop d’érable et le miel sont de véritables douceurs de la nature qui permettent de remplacer les sucres traditionnels. Souvent comparés, chacun possède ses atouts et son goût unique pour sucrer nos différents mets. Alors, allons voir de plus près de quoi parle-t-on lorsqu’il s’agit de sirop d’érable ou de miel ?

Sirop d’érable et miel : Qu’est-ce que c’est ?

Le sirop d’érable est un sucre naturel issu directement de l’arbre. Il est important de savoir que le sirop d’érable du Québec est pur à 100 % et ne renferme aucun colorant, aucune saveur artificielle et aucun agent conservateur. Le sirop d’érable est une source d’énergie naturelle utilisée par de nombreux sportifs. Il a d’ailleurs des valeurs nutritives assez surprenantes.

Le miel est une substance sucrée que les abeilles fabriquent à partir du nectar de fleurs, de miellat d’insectes ou des sécrétions sucrées de plantes. Elles butinent ce nectar puis le transforment.

Origine

Le sirop d’érable est issu d’un arbre dont l’espèce est appelée l’érable à sucre (Acer saccharum marsh). Le sirop d’érable provient de la transformation de la sève de l’arbre. S’il existe plus de 150 espèces d’érable dans le monde, c’est grâce à celle-ci majoritairement que nous avons ce délicieux nectar. D’autres espèces comme l’érable rouge, l’érable argenté ou encore l’érable noir permettent aussi de pratiquer l’acériculture (récolte de sirop d’érable

Le miel est une substance sucrée élaborée par les abeilles à miel à partir de nectar ou de miellat. Elles l’entreposent dans la ruche et s’en nourrissent tout au long de l’année, en particulier lors de périodes climatiques défavorables.
Une fois retournée à la ruche, les butineuses déposent leur récolte et la transmettent aux autres ouvrières qui vont s’échanger cette nourriture. Le nectar se mélange ainsi à leur salive et devient un liquide sirupeux. Il sèche ensuite dans les alvéoles en cire jusqu’à évaporation de l’eau. Les alvéoles sont ensuite refermées, ce qui permet au miel d’être conservé.

Histoire du sucre et du sirop d’érable

Ce sont les Amérindiens qui ont découvert la sève d’érable bien avant l’arrivée des colons européens sur le continent nord-américain. Le procédé d’évaporation qui permet d’obtenir le sirop d’érable est observé et décrit dans de nombreux ouvrages. Ils en parlent comme un breuvage qui fortifie. Car pour les amérindiens, l’eau d’érable symbolisait pour eux le principe vital, l’énergie.

Les premières traces de cire d’abeilles qui ont été retrouvées en Anatolie datent de l’an 7000 avant J.C. D’autres restes ont également été retrouvés, notamment dans les Balkans, en Grèce et en Europe centrale, et datés entre – 5000 et -3000 avant notre ère. Cela suggère un usage très répandu du miel par l’Homme tout au long de son Histoire et ce, dès la Préhistoire. Au départ, l’être humain a commencé par récolter le miel directement dans les essaims sauvages. On a ainsi retrouvé des figurations.préhistoriques, par exemple en Valence en Espagne, retraçant ces récoltes. Cette technique s’est poursuivie jusqu’au Moyen-Âge. Ce n’est donc, que par la suite, que l’Homme est devenu apiculteur à proprement parlé.

Géographie

Le sirop d’érable est récolté dans les forêts du nord-est de l’Amérique du Nord, particulièrement au Québec. Aujourd’hui, le cette région du Québec représente 72% de la production mondiale de sirop d’érable.

Le miel est produit à travers de nombreux pays du monde. Le premier producteur mondial de miel est la Chine, devant l’Argentine et l’Ukraine.

Période de la récolte du sirop d’érable et du Miel

Lorsque arrive le printemps, le contraste entre les nuits froides et les journées ensoleillées créé un jeu de pressions négative et positive dans les vaisseaux de l’arbre, qui engendre la coulée de la sève. C’est à ce moment que la sève est récupérée pour être chauffée à 104°C dans l’évaporateur jusqu’à obtention du sirop d’érable. La récolte a lieu une fois dans l’année au printemps sur 6 semaines en moyenne.

La récolte se fait quand le miel est arrivé à maturité. C’est-à-dire à la fin de la phase d’operculation, quand la proportion d’eau dans le miel est environ de 18 %. Elle s’effectue une ou plusieurs fois dans l’année selon le miel que l’apiculteur souhaite obtenir : monofloral, toutes fleurs… Pour effectuer sa récolte dans des conditions optimales, il est préférable d’opter pour une journée de beau temps, en fin d’après-midi ou début de soirée.

Vitamines contenu dans le miel et le sirop d’érable

B1, B2, calcium, magnésium, potassium, Zinc et antioxydants pour le sirop d’érable

B3, B5, B6, C, Cuivre, phosphore, fer, sodium et antioxydants pour le miel

Pour résumer, le miel et le sirop d’érable ont chacun leurs atouts et sont d’excellentes alternatives aux sucres traditionnels avec des goûts typiques.

Sources :

https://www.eufic.org/fr/une-vie-saine/article/les-bienfaits-du-miel-pour-la-sante-et-sa-valeur-nutritive/
https://www.miel-direct.fr/miel-a-travers-histoire/#:~:text=Le%20miel%2C%20un%20aliment%20datant,et%20%2D3000%20avant%20notre%20%C3%A8re.
https://erableduquebec.ca/a-propos/histoire/

A vos marques, prêt, dégustez de l’érable!!

Retrouvez notre gamme des produits de l’érable bio sur notre boutique en ligne Terre de pépites !

Retrouvez notre gamme de granolas bio sur notre boutique en ligne La Main dans le Bol !